Examens cardiaques

Certaines maladies du cœur sont héréditaires ou supposées héréditaires chez certaines races canines. L’hérédité a seulement été prouvée pour certaines races. On suppose souvent que la maladie est héréditaire pour une race vu qu’elle se manifeste plus souvent chez une certaine race ou dans certaines lignées. Par conséquent, on déconseille élever avec des animaux qui souffrent d’une certaine maladie, jusqu’à ce qu’on sache plus sur l’héritage.

Les maladies du cœur héréditaires peuvent être divisées dans 3 groupes :

 1/ maladies cardiaques congénitales l’animal est né avec les malformations (p.ex. communication interventriculaire, rétrécissement aortique, persistance du canal artériel de Botal, …)
 2/ maladies cardiaques contractées l’animal développe la maladie à terme (p.ex.  insuffisance mitrale dégénérative, cardiomyopathie dilatée)
 3/ arythmies  (p.ex. chez le Boxer et Doberman)

Le moment où la maladie se développe détermine quand on peut effectuer l’examen pour le dépistage.

Dépister des maladies cardiaques héréditaires :

Les examens cardiaques diffèrent selon la maladie à dépister.

Auscultation : cela se fait à l’aide d’un stéthoscope. Le chien n’est pas sous anesthésie pour cet examen. Cet examen est efficace et ne coûte pas beaucoup. Il convient surtout à dépister des souffles au cœur.

Echocardiographie : cet examen non invasif à l’aide de mesures Doppler est la méthode par excellence pour dépister et confirmer cardiopathies héréditaires présumées après examen clinique. Cet examen ne peut pas être effectué sous anesthésie. Il dure plus longtemps et coûte plus cher qu’une auscultation. Certains vétérinaires enlèvent même une partie du poil, ce qui peut poser problème pour nombre de chiens d’exposition. Parlez-y avec le vétérinaire avant l’examen.

Electrocardiographie/monitoring Holter : cette méthode visualise l’activité électrique du cœur. Cette méthode convient surtout à dépister des arythmies qui se manifestent chez certaines races.

Quelle méthode pour quelle maladie ?

 Auscultation  Echocardiographie  Electrocardiographie/monitoring Holter
Dysplasie ventriculaire droite arythmogène X X
Rétrécissement aortique et Rétrécissement aortique sous-valvulaire  X X
Valvulopathie cardiaque X X
Cardiomyopathie dilatée X X

Attention : il faut toujours commencer par un bon examen général avec auscultation, avant de passer à l’échographie et/ou une électrocardiographie ! L’auscultation ne suffit cependant pas pour dépister certaines maladies (p.ex. la cardiomyopathie dilatée), ni d’évaluer la gravité de la maladie (p.ex. le rétrécissement aortique et le rétrécissement aortique sous-valvulaire).