Hanches et coudes

Examens de l’articulation de la hanche et du coude

La meilleure façon d’examiner une articulation est de la radiographier. A l’aide de cette radiographie, les experts examineront si la construction de l’articulation est normale, si elle est bien attachée et si elle n’est pas atteinte d’arthrose.

Il est possible que les radiographies ne soient pas bonnes, sans que le chien souffre ‘visiblement’. Des analyses ont démontré que ces chiens transmettent leur prédisposition génétique pour une mauvaise construction des articulations à leurs descendants, accompagnée de plaintes cliniques, ce qui fait qu’il est intéressant de marier les animaux au mauvais score radiographique à des animaux caractérisés par un bon score.

469

Il existe différentes façons pour évaluer les articulations. En Belgique, on utilise la méthode prescrite par la FCI, tandis qu’en Angleterre et Australie on évalue selon la méthode BVA-KC et aux Etats-Unis selon la méthode OFA. Une méthode développée à l’Université de Pennsylvanie (Pennhip) mesure la laxité de la hanche. Chaque système a ses avantages et désavantages. Il vaut parfois mieux combiner différentes méthodes, bien que cela ne soit pas toujours la solution la plus économique. Pour chaque examen radiographique, on conseille de bien anesthésier le chien afin d’augmenter les chances d’un résultat correct pour pouvoir marier les chiens corrects.

Uniquement avec un résultat correct, au lieu d’un résultat souhaité, est-il possible de limiter les mauvaises articulations chez les chiots.