Responsabilité de l’acheteur du chiot

En tant qu’acheteur du chiot, vous êtes tout aussi responsable que l’éleveur.

Il faut d’abord bien réfléchir à la question si vous voulez bien acheter un chien. Avez-vous le temps et l’espace pour prendre un chien et est-ce que vous êtes bien au courant des soins que nécessite un tel chien ? Si vous vivez seul et vous partez souvent sur voyage d’affaires ou vous voulez un grand chien dans la ville, il faut peut-être modifier ou même laisser tomber vos désirs.

Si vous avez bien réfléchi avant d’acheter un chien, il faut bien vous informer sur les caractéristiques de la race que vous souhaitez acheter. Il vaut mieux ne pas acheter un chien de race actif, si vous préférez lire un livre dans votre fauteuil. Un border collie par exemple est très actif et demande un maître sportif. Rendez visite à un club canin où vous pouvez voir différentes races. C’est surtout le tempérament qui doit correspondre avec votre caractère, non pas les belles couleurs de la race.

Acheter un chiot sain chez un éleveur responsable ne veut pas dire que l’acheteur doit négliger la santé et la socialisation du chiot. Un bon éleveur vous donnera des conseils à respecter, surtout lors de la croissance du chiot. Vous pouvez éviter nombre de problèmes en suivant ces directives. Veillez à éviter par exemple : de longues promenades avec un chiot, trop de marches pour certaines races, l’obésité, une mauvaise alimentation, stress, … Allez également voir un vétérinaire non loin de chez vous, comme votre éleveur vous le demanderez. Et n’oubliez pas qu’un chien est un chien et qu’il doit être traité tel quel. Si vous éprouvez des problèmes : allez à un club d’obéissance, même si ce n’est que pour six mois. Une bonne éducation commence dès que votre chiot arrive chez vous.

Evidemment, il existe toujours le risque sur des problèmes héréditaires non-visibles au moment de l’achat. Mais on peut également attribuer un nombre de problèmes au fait qu’on n’a pas bien suivi les conseils de l’éleveur et le vétérinaire. Vous avez par exemple pu acheter un chiot d’une race dont vous attendez un poil long et brillant une fois que le chiot soit adulte. Mais votre chien a plutôt un poil court et mat. Les parents (grands-parents) peuvent en être la cause (= héréditaire), mais il se peut que votre chien n’ait pas la bonne nourriture ou souffre de stress (environnement, pas la faute de l’éleveur). C’est également le cas d’anomalies.

Voilà pourquoi, il est important de pouvoir retomber sur un contrat solide avec l’éleveur chez qui vous avez acheté le chiot. Dites-lui également ce que vous attendez. Un éleveur honnête et responsable vous dira si vos attentes sont réalistes ou pas. Certains chiens seront d’excellents chiens de famille, mais ne seront jamais de champions d’exposition en raison d’une faute ou ne pourront jamais être utilisés à l’élevage. Lorsqu’un problème se manifeste, il faut toujours contacter l’éleveur. Il connaît la race et ses lignées et vous aidera tant que possible. A ce moment-là, les deux parties doivent évaluer le problème et assumer leur part de la responsabilité.