Responsabilité de l’éleveur

Un éleveur de chiens de race doit tout d’abord se réaliser que la plupart de ses chiots seront vendus en tant que chien de famille et compagnie en passeront leur vie tel quel. Une minorité profitera d’une carrière en tant que chien d’exposition ou de travail. Voilà pourquoi, la plus grande responsabilité de chaque éleveur est d’élever des chiens de famille faciles à éduquer et en bonne santé. Au moment de la vente, les chiots sont déjà bien socialisés et ils ont reçu leur premières vaccinations et traitements prescrits par le vétérinaire.

Au niveau de la santé, l’éleveur doit faire tout son possible afin de mettre au monde de chiots en bonne santé. Mais il y a des limites, un éleveur n’est pas Dieu. Un chien SANS fautes n’existe pas.

Comme chaque personne, chaque chien dispose d’un nombre de mauvais gènes. Voilà pourquoi, un éleveur responsable élèvera uniquement avec des chiens dont il connaît la descendance et la santé des parents et grands-parents. Si une certaine combinaison porte un risque, ou si l’éleveur détecte une imperfection chez un des chiots, l’éleveur doit honnêtement le dire et mettre au courant l’acheteur du problème ou l’anomalie (p.ex. pas propice aux expositions ou la chasse).

L’éleveur le mentionne également dans son contrat qu’il doit dresser à la vente de chaque chiot. Un éleveur responsable se décide déjà sur qui va se passer lorsqu’un chiot croissant ou chien adulte souffre d’un problème issu d’une tare héréditaire.

L’éleveur s’engage également à informer clairement le nouveaux propriétaire sur l’alimentation, le mouvement et le repos du chiot croissant. L’éleveur doit également souligner au nouveau propriétaire que, s’il ne suit pas les instructions, cela peut causer des problèmes à un âge plus adulte et qu’il n’est alors pas possible de lui attribuer la responsabilité.

Un éleveur doit également s’informer. Il suit la législation en cours, lit et s’informe sur tout ce qui se passe au niveau de l’élevage canin. Il prend des conseils auprès des éleveurs, le club de race, son vétérinaire et des généticiens et s’efforce à suivre des colloques en Belgique et à l’étranger. Il peut trouver nombre d’information pratique sur le site Web de la VFC (Commission flamande d’Elevage).

Il agira surtout de façon professionnelle, même si l’élevage des chiens n’est qu’un passe-temps pour la plupart des éleveurs.